Guérir du diabète de type 2

Barbecue

Barbecue salvateur, enfin, bon d’accord, quel drôle de titre ?
La semaine précédente ne s’était pas vraiment bien déroulée. En commençant par bousiller le moteur de ma Renault qui me traînait depuis plusieurs années. Modèle à essence venant de passer les 300 000 km.
Renault 300 000 km
J’ai décidé de ne plus rien faire et de me jeter sur la voiture d’un collègue qui cherchait à se débarrasser de la sienne. Quoi de plus normal, cela tombait bien. Rendez-vous fût pris pour l’échange de la carte grise contre un chèque raisonnable. Avec en prime un barbecue offert pour midi. Merci, ceci dit au passage, pour l’accueil.

Le défi

Bon revenons à nos moutons, je fais la connaissance de l’épouse de mon collègue. Par le plus grand des hasards (menteur, je le savais) elle est médecin. Dans la conversation de l’après-midi, l’alcool aidant, je lance un défi à l’épouse de mon collègue : me soigner en ne le faisant pas prendre plus de 5 médicaments. Dans mon état avec certainement toutes les grandes maladies du siècle, il faut se méfier de trop de médicaments. Passer un certain stade, il y a des médicaments qui agissent et soignent. Il y a des médicaments qui au bout du bout ne sont plus là que pour effacer les effets indésirables des médicaments sensés vous guérir. Un boucle sans fin qui s’enclenche donc au profit des laboratoires aggravant le déficit de la sécurité sociale.

Le défi est accepté

Avec un léger sourire, le défi est accepté par mon nouveau médecin. En ce plein mois d’août, j’ai officiellement un nouveau médecin. Avec un peu de recul, finalement ça a été encore plus simple que prévu.
Notez bien nous sommes en août et le parcours psychologique n’est pas encore commencé. Il va se passer encore du temps avant que je décroche mon téléphone. Je pense que j’ai tout de même attendu vraiment trop longtemps après ce Barbecue.

Laisser un commentaire