Courrir une erreur ?

Courir à tous prix ?

Tout va mieux maintenant. Un objectif complémentaire dans ma tête courir un peu plus que je ne peux le faire actuellement.
Mais une petite réflexion trotte dans ma tête : je n’ai jamais vraiment été endurant. Même jeune je ne pouvais pas faire deux tours de pistes sans m’arrêter. Aujourd’hui je me plein parce que je ne peux dépasser les 30 minutes de courses sans vraiment souffrir. C’est normal, il faut que j’arrête de m’en faire, cela viendra doucement.
Pour rappel, je cherche à courir pour consommer plus de calories sur une même durée et donc maigrir plus efficacement.

courir, le doute

Et si forcément courir ne m’avançait à rien pour faire fondre ma graisse plus facilement.
Cherchant sur Internet une meilleure manière de courir. Cherchant des méthodes pour reprendre la course efficacement. Courir de nouveau par petites étapes, avec des petits objectifs qui augmentent chaque jour.
Bon tout cela n’est pas très productif. Je ne m’améliore pas à part courir à la vitesse de ma marche !

Le choc

Le choc est arrivé par le plus grand des hasards en consultant un site internent qui expliquait tout simplement que l’élimination de la graisse ne se faisait que dans une certaine plage de rythme cardiaque.
Ce qui donne une courbe d’élimination des graisses qui ressemble un peu à cela en fonction de son rythme cardiaque durant l’effort pour une personne un peu enrobée comme moi :
Courir ? :Courbe d'élimination des graisses en fonction du rythme cardiaque
Il existe donc une plage de rythme cardiaque dans laquelle nous éliminons le mieux la graisse. Mais passer cette plage, plus aucun effet. Donc mon entêtement à vouloir courir est une grande erreur par rapport à mes objectifs qui ne sont pas cardios.
Pour les sportifs ou les personnes en bonne santé, la courbe est un peu différente :
Courir ? : Courbe d'élimination des graisses en fonction du rythme cardiaque sportif

Cette courbe dépend de chacun, mais c’est un peu le principe qui est présenté dans la figure ci-dessus.

Alors mon rythme cardiaque ?

Durant mes marches ou mes tentatives de courses je me retrouve rapidement frustré. En effet avec cette nouvelle composante pour rester en mode élimination de graisse, je n’ai aucune idée de ma fréquence cardiaque quand je marche ou quand je cours.
Mon application podomètre compte bien mes pas dans mes longues marches. Mais cela ne me suffit pas.

En conclusion : Dans mon cas de recherche de perte de poids, tenter de courir est une perte de temps. Il faut marcher au bon rythme. Il me faut un traqueur (tracker) d’activité, pour suivre mon rythme cardiaque pendant mes efforts. Et me voilà à me créer un besoin que je n’imaginais pas il y a encore quelques jours.

éaction sur “Courir, est-ce une erreur ?”

  1. Bonjour
    Vous devez déterminer votre fréquence cardiaque « F3 » qui correspond à la consommation des graisses durant l’exercice physique.
    Formule : 65% de la capacité cardiaque disponible.
    1) Mesurez votre fréquence cardiaque minimale: au repos, au réveil, allongé : F1
    2) Faites un test d’effort chez un cardiologue, pour déterminer votre fréquence cardiaque maximale : F2
    3) Calculez votre fréquence cardiaque « F3 »:
    F3 = F1 + 65% ( F2 – F1)

    Exemple: Pour F1 = 60 bpm, F2 = 180 bpm
    F3 = 60 + 65% * (180 – 60 ) = 138 bpm
    Maintenant, achetez une montre cardio (30 € chez Décathlon) puis courrez, en maintenant votre rythme cardiaque au niveau souhaité!
    Note: Les graisses sont brûlées à partir de 30 min d’effort physique.
    Bon courage.

Laisser un commentaire